Terpènes, aromathérapie et températures de vaporisation : on vous explique tout !

Nous vous avions précédemment expliqué ce que sont les terpènes et comment ceux-ci fonctionnent. Aujourd’hui, nous développons le sujet de la vaporisation du CBD et faisons le lien entre les terpènes et l’aromathérapie. Vous allez voir, c’est un sujet absolument passionnant !

Rappel : que sont les terpènes ?

Si vous n’avez pas encore lu notre article sur les terpènes, voici un petit rappel !


Les terpènes appartiennent à la catégorie des hydrocarbures. Ce sont des composés organiques produits naturellement par un grand nombre de plantes. Les terpènes issus de végétaux ont des propriétés odoriférantes, ils ont une influence sur l’odeur et sur le goût. Il existe plus de 20 000 terpènes et ils disposent tous d’arômes et de bienfaits qui leurs sont propres.

Comme toutes les plantes, le chanvre possède donc une multitude de terpènes. Grâce à ces terpènes, le CBD que vous consommez peut vous offrir plein de saveurs et de bienfaits.

Quel lien entre terpènes et aromathérapie ?

Principe de l’aromathérapie

L’aromathérapie c’est l’utilisation des composés aromatiques des plantes dans un objectif de bien-être mais aussi de prévention ou de soulagement de certains troubles. Ces composés aromatiques utilisés dans l’aromathérapie sont les huiles essentielles qui sont composées d’un grand nombre de terpènes. Dans le cas de la consommation de produits issus du chanvre, c’est le rôle des terpènes via le principe d’aromathérapie qui nous intéresse.

La vaporisation pour profiter des bienfaits des terpènes

Tout comme avec de nombreuses plantes, vous pouvez vaporiser le chanvre pour bénéficier de ses nombreux effets sur votre organisme. Contrairement à la combustion, la vaporisation n’engendre aucune émission de produits toxiques, aucune destruction des principes actifs et des vapeurs bien moins irritantes.

Lors de la vaporisation, le chanvre que vous placez dans votre vaporisateur suit un processus de chauffage doux. En effet, un vaporisateur ne devrait pas dépasser le point de combustion du chanvre qui se situe autour de 230°C.

En outre, la vaporisation du CBD entraîne une expérience au goût plus pur et plus fin, notamment avec la mise en valeur des différents terpènes.

A savoir :

  • Plus votre chanvre sera sec, meilleure sera sa vaporisation. Ce sont les principes actifs qui sont vaporisés, pas l’eau contenue dans le chanvre !
    • Plus votre chanvre contiendra des huiles essentielles (donc des terpènes), plus la vapeur obtenue sera dense. Pour autant, ce n’est pas pour cela que si vous constatez peu de vapeur, que les terpènes visés ne sont pas extraits.

Les températures de vaporisation pour les différents terpènes

Trouver la bonne température de vaporisation

Si vous vaporisez votre chanvre à une température trop basse, vous ne permettrez pas aux terpènes d’être libérés. Vous passerez donc à côté de la saveur et des bienfaits de ceux-ci.

A l’inverse, si vous vaporisez votre chanvre à une température trop élevée (au-delà du point de combustion de 230°C), vous allez détruire les terpènes et les cannabinoïdes disponibles. On est d’accord, ce serait dommage…

S’il n’existe pas une température parfaite pour la vaporisation du CBD, il existe tout de même des températures entre lesquelles le chanvre libère un maximum de ses composés actifs. Puisque nous nous intéressons ici spécifiquement aux terpènes, dès la température de 119°C atteinte sur votre vaporisateur, vous commencerez à profiter de certains terpènes.

Quelles températures de vaporisation pour quels terpènes ?

Comme nous l’avons évoqué plus haut, il existe un grand nombre de terpènes. Ici, nous allons donc vous lister les points d’ébullition des terpènes présents en quantité significative dans le chanvre. Le point d’ébullition correspond à la température à laquelle se libère un terpène lors de sa vaporisation.

119°C : à cette température de vaporisation du chanvre, vous profitez déjà de l’arôme épicé du Béta-caryophyllène et de ses propriétés relaxantes et anti-inflammatoires.

156°C : point d’ébullition de l’alpha-pinène. Avec ce terpène, vous obtiendrez un goût d’arôme de pin et de romarin et vous profiterez d’effets bronchodilatateurs, anti-inflammatoires et anti-stress.

166°C – 168°C : à cette température vous goûterez à l’arôme terreux, musqué et fruité du myrcène.

176°C : le cinéole ou l’eucalyptol est un terpène à la saveur d’eucalyptus qui dispose de propriétés anti-virales, anti-douleurs, anti-fongiques, anti-inflammatoires et antibiotiques ! En plus, il a un effet stimulant sur l’activité cérébrale.

177°C : le limonène offre des saveurs d’agrumes et possède des propriétés anti-dépressives grâce à son action sur les niveaux de sérotonine et de dopamine.

198°C : c’est le point d’ébullition du linalol. Ce terpène à l’arôme floral, boisé et épicé est doté de propriétés sédatives, anti-dépressives et anxiolytiques. En plus, le linalol renforce le système immunitaire.

217°C-218°C : à cette température, l’alpha-terpinéol atteint son point d’ébullition. Vous savourez alors son goût de lilas et bénéficiez de ses propriétés sédatives, antibiotiques, anti-paludiques et antioxydantes.

224°C : un peu avant d’atteindre le point de combustion du chanvre, se trouve le point d’ébullition du pulégone. Ce terpène vous offrira un goût de menthe poivrée et vous profiterez de son effet sédatif.

Lorsque vous vaporisez du chanvre, nous vous conseillons donc de modifier progressivement les températures de votre vaporisateur et d’essayer de retrouver chacun de ces terpènes pour profiter de leurs bienfaits respectifs. Vous serez impressionnés par les possibilités qu’offrent le chanvre !

Si vous êtes à la recherche de fleurs de CBD ou de vaporisateurs de qualité, rendez-vous sur notre e-shop !

Laisser un commentaire